• PDF

Déclaration de Lausanne

  • Lundi, 28 Novembre 2011 09:14
  • Mis à jour Lundi, 11 Février 2013 22:39
  • Écrit par Administrator

DECLARATION INTERNATIONALE DE LAUSANNE POUR LA PAIX ENTRE LES PEUPLES rassemblant autorités suisse et d’autres entités du système des Nations Unies, représentants des communautés religieuses, des organisations non gouvernementales, universités et instituts de recherche, organisateurs de manifestations sportives et culturelles.


Reconnaissant l’interrelation entre les différentes communautés religieuses et culturelles et conscient de l’interdépendance, de l’harmonie qui doit exister entre les hommes et les choses, terre et espace,

Reconnaissant que nos religions ou nos convictions personnelles ont en commun le respect de la dignité de la personne humaine, le refus de la haine et de la violence, l’espoir d’un monde meilleur et juste,

Relevant de même que ma religion, ma culture, ma philosophie de vie est le moteur éthique qui me permet de dépasser les limites de la science et les barrières psychologiques de la peur de l’autre et de la haine, et de plonger dans l’océan des bénédictions de Dieu qui est source de toute connaissance,

Prenant acte des recommandations du 2ème Forum international sur le sport au service de la paix et du développement organisé par le CIO et L’ONU , tenue à Genève en Mai 2011,

Remerciant AIPRECAS soutenue par ARZILLIER d’avoir organisé et contribué activement à cette manifestation et la ville de Lausanne de l’avoir accueillie,

Applaudissant des actions de promotion de la santé et de paix par les organisations de la société civile dans des initiatives visant à prévenir et atténuer l’impact des violences à travers l’organisation des séminaires régionaux, et l’utilisation du pouvoir fédérateur du sport pour créer des ponts de convivialités entre les peuples,

Soutenant la création de partenariat et collaboration pratique entre les différentes religions et associations de la société civile,

Reconnaissant que les ponts entre gouvernants et gouvernés, croyants et incroyants, cultures et civilisation se construisent avec l’empathie, courage et labeur, en investissant du temps

Conscients des enjeux considérables inhérents au contexte international de ce siècle et des mutations observées sur notre planète qui obligent chacun à s’interroger sur l’impact des différentes révolutions et catastrophes sur la stabilité et la paix entre les peuples,


Nous, responsables des communautés religieuses, représentant de la société civile et membre de l’association de l’ARZILLIER :

Exprimons notre grave préoccupation face à la détérioration rapide de la situation sécuritaire et humanitaire dans le monde ; Partageons l’inquiétude de nombreuses personnes vivant dans le canton de Vaud inhérente à cette atmosphère de crise et aux menaces qui pèsent sur la paix dans de nombreux pays,

Notons que, faute d’une solution rapide et apaisée, plusieurs pays risquent de sombrer dans une violence généralisée aux conséquences incalculables non seulement pour ces pays, mais aussi pour les différentes régions de notre planète.

Réitérons notre ferme condamnation de toutes les exactions et autres violations des droits de l’homme, menaces et actes d’intimidation, ainsi que des actes d’obstruction des Opérations des Nations Unies, et déplorons profondément les pertes en vies humaines et actes de destruction de biens intervenus dans les pays en guerre.

Réaffirmons notre ferme conviction que les différentes crises et catastrophes de ce siècle requièrent une solution globale qui permette de préserver la démocratie et la paix, et favorise une réconciliation durable entre les peuples.

Estimons qu’aux grands maux, il est indispensable d’apporter de grands moyens et ensemble dans la mobilisation, chacun selon ses moyens, nous parviendrons à semer la graine de la liberté pour que l’arbre de la paix grandisse dans le monde et que ses fruits de bonheur profitent à toute la société civile internationale.

Voulons consolider le multiculturalisme et l’inter-religiosité en suisse en initiant des actions de la paix confessionnelle et religieuse, en renforçant le dialogue entre culture et religion.

 

Cette déclaration commune en est un témoignage, et nous invitons les membres des différentes communautés à prier, à aller les uns vers les autres dans la vie quotidienne, à favoriser des rencontres, et à développer des relations de respect mutuel.,

Invitons notre société à réfléchir et à trouver des moyens créatifs afin d’assumer les divergences de visions sur un certain nombre de choses de la vie et du monde, à refuser toute action ou réaction violente, verbale et non verbale,

Souhaitons vivre les différences de manière constructive où personne ne se sent offensé. Cela demande une attitude responsable qui trouve son fondement dans la règle d’or qui germe dans toutes les cultures et les traditions religieuses,

Déclarons que notre prière et notre aide humanitaire valent pour tous les êtres humains dans la détresse et toutes les victimes de la violence, quelle que soit leur culture, leur origine, leur race ou leur religion.


Ensemble mobilisons nous pour le projet<< 1km DIMIN PAR LE SPORT>> Pour que le dialogue multiculturel et interreligieux, la recherche des actions entretenant ou aboutissant à la paix soient la priorité en Suisse et pour tous les gouvernements du monde.

Disons ensemble ce message : Comme toi, je suis un charbon, mais un charbon ne peut à lui tout seul donné du feu mais plusieurs mis ensemble donnent un grand feu et réchauffe toute la communauté même ceux qui non pas participés ou qui s’opposaient à l’allumage ; Ne sommes nous pas tous des charbon ardents ?


Fait à Lausanne au stade Pierre-de-coubertin le, 24 septembre 2011



Représentant de AIPRECAS 

Le Président M. Charles Djomo 


Représentant de l’Arzillier

Le président Pasteur Timothée Reymond

 

Représentant de la ville de Lausanne

Président du conseil communal M. Claude-Alain Voiblet


Représentant du Forum des étrangers de Lausanne

Président M. C. Tidiane Diouwara